StylPro : quand le nettoyage de pinceaux ne rime plus (trop) avec corvée

Hello !

Je vous retrouve aujourd’hui pour une revue que vous m’avez pas mal demandé depuis que vous avez vu l’objet du délit en ma possession, j’ai nommé : le StylPro.

En effet, ce petit gadget sensé lutter contre l’aspect “corvée” du nettoyage de pinceaux à fait couler beaucoup d’encres. C’est bien simple, l’objet partage, faisant tantôt des adeptes, tantôt des détracteurs avec en tête de liste de célèbres têtes de Youtube dont on ne fait plus la renommée… Et qui soit dit en passant m’ont passablement énervé lors du “crash-test” de cette nouveauté. #unmodedemploiçaselit

Après plusieurs semaines de test (et peut-être un peu après la tempête encore une fois), à mon tour de vous faire part de mon avis 😉

Les promesses :

Alors je ne sais pas vous mais perso le nettoyage de pinceaux à TOUJOURS été synonyme de corvée. Je n’y ai jamais au grand jamais pris un quelconque plaisir. Alors qu’il faut se l’avouer : se maquiller le matin avec des pinceaux propres c’est un peu la même sensation de bonheur que d’aller se coucher le soir dans des draps tous propres ! On est pas d’accord ? 😉
Alors bon, quand pour la première fois j’ai entendu “machine a nettoyer ET SÉCHER les pinceaux” j’ai mis ma vie sur pause façon “Wait whaaaaat ?!”.

Parce que effectivement, cette petite chose nous promet monts et merveilles : nettoyage ET séchage en 20 secondes chrono en main… HIN HIN… Tu le sens le scepticisme ?
Non parce que dans mon esprit le calcul est très vite fait : 45min. Chaque dimanche. Rien qu’à LAVER mes pinceaux. Sans compter le temps de séchage qui prend non seulement de la place mais aussi du temps (une demie journée environ).
Et là on va me faire croire qu’un type arrive dans le plus grand des calmes et me dis que je peux faire ça en 20 secondes ?! Évidmement que je veux voir ça ! La période de sortie de ce petit objet concordant parfaitement, c’est donc sous le sapin que j’ai découvert ce petit gadget.

Ikea sort de cette boite !

Bon alors je dois tout de même vous avouer que même si j’avais déjà vu quantité de revues à son sujet, le côté “kit” du StylPro à de quoi dérouter… Façon suédoise si vous voyez ce que je veux dire !

La boite est donc composée de la sphère de lavage et de son “couvercle entonnoir” étanche, de 8 adaptateurs caoutchouc et d’une petite structure en plastique afin de caler et visualiser ceux-ci de façon efficace, d’un manche électrique et enfin d’un petit “bitoniau” (faute d’autre mot, pardon ahahah) permettant de relier le manche électrique à l’adaptateur de pinceau, et de deux petites piles.
Sont également fournis deux échantillons de nettoyant pinceaux que je dois vous avouer ne pas encore avoir testé pour la simple raison que j’ai toujours pris l’habitude de nettoyer mes pinceaux avec un savon de Marseille liquide classique. Je ne vois donc pas vraiment l’intérêt d’acheter un énième produit uniquement destiné à cet effet et qui se consommera sûrement de façon beaucoup trop irraisonnée. Me concernant, le prix n’en vaut pas la chandelle, c’est le cas de le dire !

Mise à l’épreuve

On ne change donc pas une équipe qui gagne et ce sont donc un petit volume d’eau (environ 1/3 de la sphère pour un pinceau “standard” et un faible volume pour un petit pinceau) et du savon liquide que je mélange dans la sphère de nettoyage.

Bien évidemment, libre à vous d’utiliser les produits que vous souhaitez, que ce soit nettoyants “officiels” ou vos produits de nettoyage habituels.

Pour vous illustrer un peu l’objet en action, j’ai choisi de prendre un échantillon des pinceaux que j’utilise le plus souvent et qui – par la force des choses – se salissent plutôt rapidement.
Ici, c’est un pinceau blush que j’ai soumis à un petit crash-test illustré 😉

Après avoir sélectionné mon adaptateur à la taille la plus adéquate je suis donc venue raccorder le manche du StylPro avec le fameux “bitoniau”, sur lequel j’ai ensuite posé mon pinceau et l’adaptateur lui correspondant.
La palette d’adaptateur me semble assez vaste pour convenir à la majorité des pinceaux à maquillage que l’on trouve aujourd’hui sur le marché, même si parfois il faudra forcer un peu, ne vous en inquiétez pas, cela n’altère en rien le pinceau ou le fonctionnement du StylPro.
Il me semble important de signaler également que si par malheur vous veniez à perdre le bitoniau, eh bien vous vous retrouverez dans la panade puisque sans ce précieux objet impossible de faire fonctionner la machine.
C’est l’un des inconvénients… Et pour peu que tu sois maladroite, l’aspect “kit” du StylPro sera presque un appel à perdre les pièces une à une. Bon courage xD

 

Bref, une fois le tout assemblé, il est conseillé de plonger le pinceau sale – monté sur la base mécanique du StylPro – dans la sphère durant 5 secondes de façon à l’imbiber.

Et ensuite, en avant petits bolides, l’heure est venue d’actionner la chose.
Alors je dois vous avouer que c’est d’abord très déroutant cette affaire puisqu’avoir un manche vibrant en main n’a rien de très naturel étant personnellement plus habituée à la bonne vieille planche dans le lavabo.
Cela dit, et si la sensation change d’un pinceau à l’autre, on s’y habitue tout de même assez vite, le bénéfice étant un pinceau fringuant neuf au bout du compte.

 

Là encore, la promesse est assez dingue puisque selon le mode d’emploi il suffit de laisser le pinceau tourner dans sa sphère durant 10 secondes pour que celui-ci soit propre. À titre de comparaison, l’impression du lavage est la même que lorsque l’on regarde par le hublot d’une machine à laver. Tout pareil !
Une fois l’étape du “lavage” passée, il suffit d’extraire le pinceau afin de le laisser en surface de l’eau (mais toujours dans la sphère) et de laisser faire le manche durant 10 secondes supplémentaires. C’est l’étape essorage du programme si on veut, utilisant l’habile technique de la force centrifuge pour sécher tout ça en un temps record.

Alors oui, si vous aussi êtes du genre à chipoter, vous aurez bien évidement fait le compte et EFFECTIVEMENT, on arrive à 25 secondes en comptant le temps de trempage et non pas 20.
Pour peu que mon pinceau ne soit vraiment pas propre et sec à l’arrivée, je crierai presque au scandale… Mais bon, mon pinceau EST propre et sec et LÀ c’est bonheur !

 

J’ai tout de même eu la conscience de tester la chose sur un autre pinceau, beaucoup plus garni et dense cette fois-ci.
C’est celui que j’ai l’habitude d’utiliser chaque matin pour appliquer mon fond de teint, aussi j’ai envie de vous dire que c’est celui qui se salit également le plus rapidement et donc le plus coriace à nettoyer de façon efficace.

Si les étapes restent les mêmes, obligée de constater tout de même que j’ai dû passer plus de temps (environ 10-15 secondes de plus) sur l’étape lavage de celui-ci… Idem du côté du séchage.
Cela dit, une fois de plus, le résultat est sans appel puisque mon précieux pinceau teint est tout beau, tout propre !

Vous l’aurez bien compris, la durée de nettoyage n’est vraiment là qu’à titre indicatif.
D’un pinceau à un autre ce sera donc à vous de moduler le temps de lavage et de séchage, en prenant en compte l’état de saleté mais aussi la “corpulence” dudit pinceau.
Généralement j’y passe donc entre 25 secondes et une minute par pinceau. Soit largement moins de temps dans tous les cas qu’avec un nettoyage à l’ancienne.

Là encore, illustré le rendu avec un petit pinceau plat et un gros pinceau bien flufy 

Soucieuse de l’écologie ?

Change également d’un pinceau à un autre la quantité d’eau utilisée. Personnellement, et après avoir expérimenté l’objet du délit de nombreuses fois, j’ai mis au point une technique infaillible afin d’utiliser le moins d’eau possible.
Dans tous les cas j’ai tendance à penser que cette quantité est COMPLÈTEMENT dérisoire par rapport à un lavage “classique” directement dans le lavabo (franchement les “ça doit consommer vachement d’eau” comme j’ai pu l’entendre dans une certaine vidéo, il faut arrêter, je pense qu’on en consomme bien 10 à 20 fois moins avec le StylPro, même en changeant l’eau à chaque pinceau).
Je pense donc mon nettoyage de façon complètement stratégique en catégorisant mes pinceaux ; d’abord par volume d’eau correspondant, et ensuite par niveau de saleté.
Je lave donc tous mes pinceaux nécessitant le moins d’eau du moins sale au plus sale (ce que qui épargne quelques changement d’eau, je peux vous l’assurer) et je fonctionne de la même manière pour les pinceaux nécessitant un plus grand volume d’eau (ici cela dit, les changements d’eau sont quasi-inévitable tous les un ou deux pinceaux pour un nettoyage efficace).

Elle en pense quoi la dame ?

Eh bien elle est heureuuuse !

Alors on ne va pas se le cacher, bien que le gain de temps soit important (je dois y passer 15 minutes pour tous mes pinceaux à présent), on se lasse tout de même assez vite du côté gadget de l’objet et, passé l’amusement des premières utilisations, le nettoyage de pinceaux RESTE une corvée. J’ai hâte qu’un nouveau génie arrive et nous propose un nettoyage complet en un claquement de doigts. #tupeuxrêvermafille

Cela dit, oui il s’agit d’une révolution dans le sens ou la fameuse flemme du nettoyage de pinceaux sera MOINDRE. Tu sais que tu vas y passer moins de temps, tu sais que ton pinceau va être tout beau et près à l’utilisation directement après lavage, donc tu rechignes moins à la tache et tu ne laisse plus trainer tes pinceaux ad vitam aeternam au risque de ne pas respecter ta peau déjà assez maltraitée par les produits cosmétiques. CQFD.

Si le résultat est plutôt très probant, je dois tout de même mettre un véto sur l’aspect “kit” de l’objet et je suis persuadée que cette disposition pourrait largement être améliorée pour ne pas craindre de perdre une pièce à la moindre utilisation…

On est là sur un dispositif vraiment ingénieux qui fait hurler bonheur et je ne regrette absolument pas le temps ou je devais laver et faire sécher mes pinceaux durant une vie !
Définitivement, je l’ai adopté 😉

Le StylPro est disponible chez Sephora eu prix de 49,95€

Et vous alors ? On en est où côté nettoyage des pinceaux ? 
À l’ancienne ? Au gant ? Au StylPro ? 
Dites moi tout en commentaires ! 

Shop the post

 

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *